Date de l’événement : samedi 22 avril 2017

Lieu de l’événement : Aubenas

A la Maison de l’Image, du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h30 & de 14h00 à 17h30, du 4 au 28 avril 2017.

Vernissage le 4 avril à 18h00.

Démarche Artistique

L’âme en mouvance, l’être humain est le principal sujet de mes photographies. Le début de ce projet remonte il y a cinq ans. Cela c’est imposé naturellement. J’ai gardé à l’esprit que l’axe prioritaire était la spontanéité de la prise de vue, comme pour surprendre le temps et laisser l’intemporalité faire le reste. Progressivement, cela à pris forme et un univers s’est installé. Parfois, il se détache de la situation réelle et raconte tout autre chose.

Je suis donc passée de l’autre coté de l’objectif, à défaut d’avoir un « sujet » avec qui travailler et toutes les contraintes que cela implique, en temps, en organisation et en moyen. Je joue à la fois un rôle d’acteur et de scénariste. La créativité et l’inspiration mon vite saisie. Progressivement, cela est devenu un réel moyen d’expression, une émotion à formuler, à retranscrire, un exutoire.

Les premiers essais étaient sous une forme d’autodérision. Puis j’ai voulu retranscrire quelque chose de plus authentique et de moins superficiel. Pour cela, je l’ai puisé dans mon exil, dans l’abandon et l’errance, afin de dénouer et renouer de manière intuitive et mystique ce en quoi je crois. Entre fiction et sensation onirique, cela débouche également à capter les mouvements de l’âme.

Avec cette force, cette présence qui caractérise ma façon de photographier, relation perpétuelle entre le dedans et le dehors, je me suis invitée à un voyage au travers de qui je suis. J’ai voulu incarner le miroir de mes tumultes, de mes joies, de mes peines qui m’ont traversées. Cela résonne et raisonne encore en moi comme des instants antérieurs à une autre vie, libre de conjuguer avec les éléments extérieurs, pour retrouver une liberté parfois perdue, une paix avec soi. Partant du principe que je n’ai rien à démontrer et ne cherchant pas à plaire dans une certaine esthétique, l’intention première et de montrer une beauté intérieure de l’âme. C’est une invitation au dialogue, à l’échange par le corps et un voyage par l’esprit.

Mes images jouent sur l’ambiguïté du réalisme photographique en multipliant les références et en cherchant à organiser le tout afin de raconter une histoire. Ainsi, j’explore le territoire de l’image et sa capacité à transcrire un état donné de la réalité tout comme sa puissance symbolique et imaginaire.

Mon travail tend à considérer l’univers dans son ensemble en cherchant à représenter les sensations vivaces, en évoquant des thèmes fondamentaux comme l’épanouissement, le renfermement et l’amour. J’ai ainsi cherché à recréer des scènes métaphoriques, imaginaires et poétiques qui sont parfois de l’ordre de l’abstrait et parfois plus proche du réalisme.

Ce travail est donc le fruit d’un regard photographique à travers lequel j’ai cherché à rendre compte de la pluralité et la convergence de l’être en général. C’est en les associant et en les faisant se rencontrer et se répondre que mes images se sont construites.

Renseignements, La Maison de l’Image : 04 75 89 04 54

Site internet : http://www.maisonimage.eu