Date de l’événement : jeudi 25 mai 2017

Lieu de l’événement : Rompon

A la Chapelle du Vieux Rompon, à 17h00.

La toccata, (de l’italien toccare, jouer d’un instrument), est une pièce musicale pour clavier – orgue, clavecin, piano – dont la structure est libre et de caractère improvisatoire et virtuose. Cette composition est généralement une démonstration du talent de l’interprète et permet de faire apprécier les qualités de l’instrument. Celle en sol mineur ouvre le premier cahier des 12 Toccatas de ce Girolamo Frescobaldi, organiste à St-Pierre de Rome, entre 1608 jusqu’à sa mort, avec des passages dans d’autres villes.

Le concerto pour violoncelle de Vivaldi est repris ici dans une version pour clarinette de basset, dont on sait la sonorité particulière : de la famille des bois à anche simple qui sonne une tierce en dessous de la clarinette en la, très usitée à la fin du XVIIIème siècle. Sa chaleur particulière se prête bien à cette partition.

Il précède une sonate originale pour basson et piano de Devienne, qui est un compositeur extrêmement prolixe et d’une variété de style entre la virtuosité des traits et des thèmes mélodiques très simples et chantants, typique de style français élégant de la fin du 18ème.

A l’orgue de barbarie, Jérome Capeille présente la dernière des trois oeuvres que Mozart a composées au cours de la dernière année de sa vie pour un organon mécanique ou une horloge musicale. C’était presque certainement le résultat d’une commande du comte Joseph Deym von Strzitez, un aristocrate viennois excentrique qui avait ouvert un monument consacré à la mémoire du défunt maréchal Laudon. J. Deym possédait plusieurs organes mécaniques curieux alimentés par des horloges, dont l’un était conçu pour jouer une musique solennelle dans le mausolée.

Cette pièce introduit la composition de Jérome Capeille, conçue pour ses amis et dans le style mécanique pour répondre aux exigences de l’orgue de barbarie dont le jeu va continuer d’enchanter le public.

Cette heure musicale s’achèvera, hormis les traditionnelles pièces de Bach encadrant le concert, par l’opus 11 de Beethoven, où le basson joue la partie de violoncelle. Un beau programme, varié et plein de fantaisie que Jeanne et Raphaëlle eussent apprécié pour sa diversité et sa fantaisie printanière sous les doigts de ces héritiers de la tradition à Rompon.

L’équipe d’accueil à la Chapelle sera là au grand complet puisque c’est aussi le jour de l’assemblée générale de l’association de l’Offrande musicale ; tous seront là, avec la même simplicité du partage entre silence et musique, avec la traditionnelle agape au jardin de l’Espère.

  • Jérôme CAPEILLE, orgue de barbarie,
  • Michel WESTPHAL, clarinette, cor de basset,
  • Catherine PÉPIN, basson,
  • Pierre GOY, piano.

Oeuvres de Frescobaldi, Vivaldi, Mozart, Capeille, Beethoven.

Entrée libre.

Plus d’infos !

Site internet : http://rompon.net