///Le modélisme ferroviaire s’expose et évolue à l’heure du numérique

Le modélisme ferroviaire s’expose et évolue à l’heure du numérique

Samedi 20 et dimanche 21 mai 2017 le Club Ferroviaire Grangeois (CFG 07) organisait une exposition de modélisme ferroviaire au Centre Omnisports de Guilherand-Granges. Il y avait un peu plus d’une vingtaine d’exposants, particuliers et clubs pour présenter leurs différents réseaux, artisans et commerçants afin de permettre aux visiteurs de trouver des idées pour compléter leur collection.

Les réseaux du club grangeois

Composé d’une vingtaine de membres, le club CFG 07 se retrouve deux fois par semaine pour fignoler ses réseaux. Et pour fêter ses 30 ans d’existence le club grangeois avait exposé au centre de la grande salle du Centre Omnisports les 3 réseaux reproductions de la région : la rive droite du Rhône avec la gare de Saint Péray, le château de Crussol, les tours de Tournon sur Rhône et les vignobles locaux qui fut le premier réseau à être construit ; la ligne du Mastrou et sa voie métrique avec les gares de Saint Jean de Muzols & Lamastre ainsi que la centrale hydro-électrique de Mordane ; le dépôt du Teil et le village d’Aubignas véritable oeuvre d’architecture.

On pouvait également voir leur réseau libre où chacun peut laisser parler son imagination en union avec les autres membres du club. Un réseau qui ne rappelle aucun lieu mais où il fait bon construire selon son inspiration et qui sert de support pour les débutants.

Autres réseaux

Plusieurs clubs ont également fait évoluer leurs trains dans des paysages de leur région : le viaduc de Cize-Bolozon par le BB 1601, modélistes De  Chemin de fer de l’Ain (Bourg en Bresse) ; réseau libre et dioramas par le Club Maquettiste Quillanais ; Abonieux sur Irny, Creusot ville et une présentation de la végétation de la Bourgogne, par le Chemin de Fer du Creusot ; la gare de Jallieu telle qu’elle existait avant le jumelage par Omnibus Bourgoin-Jallieu et qui a été détruite.

Des particuliers étaient aussi présents pour présenter leur réseaux comme le Tramway de Ciré à Néfrès, le dépôt St-Charles de Bastien, le Berland Port Sec, la gare de Priméry, les trains du monde ou ce réseau Alsacien et Suisse. Construits en modules pour être plus facilement transportables, tous ces magnifiques ouvrages ont demandé de nombreuses heures de montage.

Le modélisme ferroviaire à l’heure du numérique

Le modélisme ferroviaire est en train de prendre une nouvelle forme tout en restant fidèle à lui-même. En effet, les réseaux numériques sont plus fiables et donnent des possibilités qui n’étaient pas envisageables. On peut ainsi ralentir une locomotive, avoir des bruitages et même de la fumée comme on a pu le voir sur plusieurs stands. Certains avaient réalisés de petits bus «motorisés» avec de la récupération et les faisaient évoluer sur les routes de leurs maquettes, d’autres utilisent l’imprimante 3D pour fabriquer les pièces dont ils ont besoin.

Tous les clubs présents regrettaient l’absence de jeunes parmi eux, le numérique et les choix qu’il apporte vont-ils faire changer cette tendance ?

Et pour en savoir plus sur le modélisme ferroviaire et le club grangeois : https://traingrangeois.jimdo.com/

Crédit photo : Ardeche-actu