L’Ardéchoise, la cyclosportive grand format

///L’Ardéchoise, la cyclosportive grand format

L’Ardéchoise, la cyclosportive grand format

L’Ardéchoise est une course cyclo-sportive qui réunit chaque année en Ardèche de nombreux sportifs venus de la France entière dans une bonne humeur collective.

En 1990, quatre passionnés de la petite Reine, Jean-René SARLES, Pierre JOUVENCEL, François CAUSSEQUE et Gérard MISTLER, lancent une course qui fait le tour du canton de Saint-Félicien, village au sud d’Annonay. Dès la deuxième édition, en 1991, les cyclistes sont déjà nombreux (631 participants) et accueillera un parrain de renom en la personne de Bernard VALLET, maillot à pois du tour de France en 1982. Deux ans plus tard, en 1992, le cadre de l’épreuve s’élargit pour devenir l’Ardéchoise.

Cette année là, l’épreuve est découpée en quatre parcours aux difficultés croissantes, avec un tracé de 199 km et dix cols portant le nom de l’Ardéchoise. Il fait un temps exécrable et sur 1220 participants, seule la moitié prendra le départ et 400 rallieront l’arrivée.

Très vite, la cyclos-portive remporte un succès auprès du public et les années suivantes, ce sont 2000 personnes en 1993 puis 3000 en 1994 qui viendront gravir les cols de l’Ardéchoise. En 2003, près de 15 000 cyclistes sur les routes ardéchoises découvrent les magnifiques paysages de ce département ensoleillé. Lors de sa 20ème édition, en 2011, le record sera battu puisque près de 16000 cyclo-touristes et sportifs se sont engagés.

En 2004, la maison de l’Ardéchoise est construite afin de mieux recevoir les courriers et permettre aux organisateurs d’avoir un lieu de travail. Elle sera inaugurée en 2005, par le ministre des sports en place à l’époque : Jean François Lamour. Elle permet au 9 salariés permanants ainsi qu’aux bénévoles de travailler dans de meilleures conditions.

L’Ardéchoise se déroule chaque année aux portes de la saison estivale.

Le logo de l’Ardéchoise

Le logo de l’Ardéchoise est simple puisque que l’on peut y voir le nom de la course habillé des couleurs jaune et violet. La couleur jaune symbolise le genêt en fleurs en cette saison tandis que le violet représente les myrtilles à l’ombre des grands sapins.

Le logo est la propriété de l’association de l’Ardéchoise.

Parcours, son évolution et lieu incontournable

Au fil du temps le nombre de parcours a évolué. Il est passé de 4 parcours en 1992 à 8 parcours en 2006. Des tracés aux difficultés variables avec toujours au moins 2 cols ainsi qu’un départ et une arrivée à Saint Félicien. En 2011, ce sont 30 parcours différents qui sont proposés, les parcours jeunes sont en plus. Cette évolution a permis aux plus jeunes de participer et s’initier, entre autre, au code de la route.

Pour attirer le maximum de monde et faciliter l’accès à tous à l’Ardéchoise, le parcours peut se réaliser en deux, trois voire quatre jours.

Un lieu de passage incontournable et connu au-delà des frontières du département est le Mont Gerbier de Jonc, source de la Loire.

Une grande fête pour le département

Le parcours est le lieu privilégié de rencontres et convivialités, car de nombreux villages et commerçants fêtent le passage de l’Ardéchoise. Pour pimenter tout cela, un palmarès récompense les villages les plus animés. C’est une réussite économique énorme avec des retombées directes et indirectes pour le département (15 millions d’euros). Le Conseil Général soutient l’Ardéchoise parce qu’elle fait la promotion du département, et est vecteur de développement d’un territoire.

Un doyen, un col

En 2011, pour la 20ème édition de l’Ardéchoise, Robert Machand, presque centenaire va recevoir un cadeau de la part des organisateurs. M. Pascal Terrasse, député et président du conseil général de l’Ardèche participe à la cérémonie ajoutant au col du Marchand le nom de Robert Marchand. Le col a une altitude de 911 m et Robert Marchand est né en … 1911 !

Edition 2017

L’édition 2017 aura lieu du mercredi 14 au samedi 17 juin.

Liens :
Site officiel de l’Ardéchoise : http://www.ardechoise.com