Le mont Gerbier de Jonc est un suc des Monts d’Ardèche situé sur les communes de Sainte-Eulalie et Saint Martial. Il culmine à 1551m.

Histoire de cet ancien volcan

Le mont Gerbier de Jonc est un phonolite vieux d’environ 8 millions d’année, situé aux portes du Massif Central. En forme de pain de sucre pour certain ou meule de foin pour d’autre, ce site est classé depuis 1933. Son nom vient du latin avec « jugum » qui signifie « sommet de montagne » et « gar » qui signifie « rocher, pierre ». Cet aspect conique si particulier vient du fait que la lave de cet ancien volcan s’est refroidie avant d’avoir pu s’écouler. Elle s’est donc figée sur place pour donner une protubérance atypique. Cette coulée basaltique s’est ensuite cristallisée pour donner du phonolite. Le tout repose sur un sol cristallin. La Lauze ou phonolite de couleur gris claire se débite en plaques fines et a longtemps été utilisée pour couvrir les toits des fermes environnantes. Si la météo le permet et que vous avez la chance de pouvoir monter au sommet (ascension payante en été) vous dominerez Sainte-Eulalie et Saint-Martial à 1551m d’altitude. Une ascension ne prenant pas plus d’une demi-heure environ qui devrait vous ravir et vous permettre de prendre de belles photos. Vous profiterez du chant des pierres puisque l’étymologie de phonolite vient du grec ancien « phone », signifiant « voix » et « lite » signifiant « pierre ». Autour de ce lieu si particulier, on retrouve une faune et une flore riche.

Le mont gerbier de Jonc est sans conteste le mont le plus célèbre d’Ardèche, même si l’on retrouve une configuration identique non loin de là, avec le Mont Mezenc (1753m).

Source de la Loire

En plus d’être le deuxième lieu le plus visité de l’Ardèche après les gorges de l’Ardèche, le mont Gerbier de Jonc est le symbole de la source de la Loire. En raison de la présence d’une nappe phréatique sous le mont, on dénombre 3 sources officielles pour le plus long fleuve de France. Une grange au toit de Lauze accueille un bac en pierre représentant la source dite géographique. Ensuite, le Touring Club de France a construit en 1938 un monument symbolisant la source authentique. Enfin, la source officielle du point de vue cadastral sort de terre dans un pré, localisable par une pierre de Lauze où est inscrit : « Ici commence ma longue course vers l’Océan… ». Une course très longue puisque la Loire poursuit sa route sur 1012 km. Des affluents tel que le Cher, l’Allier, la Chartre, l’Indre la consolident pour filer vers l’Océan Atlantique au niveau de l’estuaire de Nantes.

Liens externes

http://www.lemontgerbierdejonc.com

http://ambassades-sources.ardeche-sources-loire.com/