///Le lycée Vincent D’Indy à Privas s’expose pour ses 50 ans

Le lycée Vincent D’Indy à Privas s’expose pour ses 50 ans

Le vendredi 19 octobre, le lycée Vincent D’Indy de Privas ouvrait ses portes afin de fêter ses 50 ans d’existence. Le lycée de la préfecture ardéchoise a, au fil du temps,  subit quelques transformations. Plus récemment,  le troisième étage qui accueille les salles de sciences a été rénové. Sur l’ancien terrain de handball goudronné où les élèves des années 90 avaient l’habitude de jouer au foot, trône aujourd’hui des constructions préfabriquées.

Une exposition des photos de classe et objet de l’époque

Lorsque l’on arrive sur le perron du lycée, deux personnes nous accueillent et nous redirigent vers le bâtiment B. C’est dans ce bâtiment que la majorité des festivités a lieu. Mais avant d’entrer dans le bâtiment, une caravane semi-ouverte et vitrée présente via une vidéo projeté le travail artistique des élèves. Une première étape, un «START» comme il est écrit sur la devanture de cette «roulotte aménagée», avant de rentrer de plein pied dans l’antre des souvenirs. En effet, lorsque l’on pénètre dans le bâtiment B c’est parti pour un voyage dans le temps. Tout d’abord quelques photos accueillent le public, puis un stand de sérigraphie de t-shirt et de sac. On peut en effet, s’acheter un souvenir de ces 50 ans pour quelques euros. Plus loin, les visiteurs peuvent encore avoir la chance de se retrouver sur les photos de classes accrochées aux murs. Des objets anciens comme des livres sont également posés sur quelques tables mises en place pour l’occasion. Le public a aussi la possibilité de voir comment le lycée s’est construit aux travers des plans et des coupures de journaux de l’époque.

Dans l’amphithéâtre, une vidéo est projetée avec là aussi des photos de classes. C’est toute l’histoire du lycée qui s’étale et aide les visiteurs à se remémorer leur jeunesse parfois pas si lointaine. Des souvenirs et des anecdotes qui trouveront leur place dans le livre d’or qui est disponible près du stand de création de sérigraphie de sac et t-shirt. Une manière pour les visiteurs de laisser une trace dans leur lycée. On retrouve toutes les générations. Des élèves de l’année 68 sont là et partagent avec les générations actuelles. On retrouve aussi des anciens professeurs et du personnel. Un magnifique et joyeux melting-pot qui respire la bonne humeur.

Musique et souvenir pour une année 68 marquante

Mais là encore ce n’est que la première étape du périple. Peu à peu les visiteurs montent à l’étage pour se retrouver au réfectoire. Ici, les participants déposent sur les tables les plats salés à partager. Un repas républicain où les hôtes ont prévu boissons et desserts. Ainsi sur les tables, on retrouve des cakes salés, des pizzas, des quiches et autres saucissons mêlés aux tartes aux pommes et chocolats. Dans une partie de la cantine, le club de musique a élu domicile. Il joue une liste de musique de l’année 68. Cela commence par Dalida mais des accents plus rock résonnent rapidement. Une façon de retrouver l’ambiance de l’époque car on sait que la musique est toujours fédératrice.

Les visiteurs du soir peuvent aussi déambuler dans les couloirs du lycée. Les quelques salles ouvertes témoignent du passage du temps et des différentes générations d’élèves. En effet, si une partie des locaux a été rénovée, ce n’est pas le cas de la totalité des lieux où se côtoient rétro et vidéo projecteur ou encore mobilier d’époque.

Site des 50 ans du lycée Vincent d’Indy : http://50anslyceevincentdindy.e-monsite.com/