///Christophe Willem électrise le Montivert Music Festival

Christophe Willem électrise le Montivert Music Festival

Le vendredi 27 juillet, le château de Montivert à Saint-André-en-Vivarais vit ses grands débuts dans le monde des festivals. Ce magnifique château du XIIIème siècle accueille une pléiade de stars pour deux jours.

Les BB Brunes débutent sur la grande scène

Tout commence sur la grande scène avec les BB Brunes. Les nuages sont bien présents mais pas de pluie pour les premières chansons du groupe. Il est loin d’être « midi minuit » comme l’annonce leur premier titre. En effet, le festival a débuté à l’heure, à 18h45. Un petit souci de basse que l’on n’entend plus qui passe inaperçu. Ainsi on voit tout de même débarquer un technicien pour venir refaire quelques branchements et faire en sorte de retrouver le son de la guitare basse perdu. Un micro incident qui arrive au plus mal car sur un de leur titre phare : « Coups et blessures ».

Le groupe met toute son énergie afin de bien lancer cette première édition et faire bouger le public. « Dis moi » fait bien sûr partie des titres chantés par le groupe d’Adrien Gallo. Ce titre permet d’ailleurs aux spectateurs de se chauffer la voix. Tranquillement installés dans la pente du parc du château, les festivaliers semblent apprécier cette première prestation. Leur set se termine par une maxime qui peut servir pour ce festival : « Tard dans la nuit ».

Des artistes locaux sur la scène Malochajo

Dans la foulée, c’est Fred Charrier qui enchaine sur la petite scène à quelques pas de la grande. C’est la régionale de l’étape comme on dit dans le vélo puisqu’elle est née à Annonay. Elle a donc la chance de chanter devant son public. Le stress est là mais la joie d’être sur scène l’emporte et elle arbore un magnifique sourire qui ne la quittera pas. Elle ne manque pas de rappeler avec humour qu’elle est « Blonde mais pas que ». Cette chanson coécrite avec Emilien Buffa est là pour rappeler que souvent quand on est blonde on a droit à de nombreuses blagues et moqueries. Très attachée à la famille, une de ses filles et sa nièce l’accompagnent en faisant les chœurs.

Roch Voisine apporte une touche canadienne à l’Ardèche

Mais déjà Roch Voisine pointe le bout de son nez sur la scène Limatiow. Il va faire appel à nos souvenirs mais mêlera des chansons plus récentes comme Tout me ramène à toi qui arrive dans les premiers titres. Un peu plus tard, il va avouer ne pas être québécois. En fait, il est de l’est du Canada. Tout ça pour annoncer la chanson suivante : c’est une chanson cajun, écrite par un breton élevé à Marseille. Un sacré mélange ! Durant la prestation du canadien, quelques gouttes font leur apparition mais ça ne dure pas.

Le public tantôt assis par endroit s’est totalement levé pour mieux profiter du concert de l’artiste. Et comme promis le chanteur fait appel à nos souvenirs : « Avant de partir », « Darling » et bien sûr seul sur scène à la guitare, « Hélène ». Après une reprise de « l’Aziza » enchainée avec « Je ne suis pas un héros » de Daniel Balavoine, le chanteur salue et Mademoiselle K va pouvoir continuer.

La pluie gâche un peu la fête

Très énergique Mademoiselle K apporte une nouvelle touche rock au festival. Comme toute première il faut essuyer les plâtres. Dans les premiers titres, une coupure totale de courant interrompt la prestation de la chanteuse. Plusieurs minutes qui semblent interminables avant que le concert puisse reprendre. Le temps de tout remettre et c’est reparti comme si rien ne s’était passé. Comme un malheur n’arrive jamais seul, la pluie fait son retour. Au fil des titres la pluie redouble d’intensité. Parapluies improvisés pour certains, arbres pour les autres, chacun cherche de quoi se protéger. Les plus courageux sont aux abords de la petite scène sous la pluie à profiter de l’énergie sans faille de la chanteuse.

Christophe Willem comme un poisson dans l’eau à Montivert

Mais le calme revient quelques minutes avec l’arrivée de Christophe Willem sur la grande scène. La joie est de courte durée et la pluie revient. Non sans un certain humour, le chanteur se demande s’il n’est pas un chat noir car la semaine précédente la pluie lui a également joué des tours. Et là, à Montivert il s’est mis à pleuvoir à son arrivée sur les lieux. Pour essayer de faire revenir le beau temps il chante « Sunny » mais rien n’y fait pour l’instant. Finalement, si ! Quelques minutes plus tard la pluie s’arrête définitivement.

Au milieu du concert, le chanteur essaie de faire une introduction pour une nouvelle chanson. Pour cela, il cherche des personnes seules. A défaut d’en trouver, et pourtant il a bien pris le temps de chercher, il va avoir la surprise d’assister à une demande en mariage. Ainsi, le chanteur qui s’est approché de la foule, a tendu le micro à une personne et la belle Elodie a dit oui à son amoureux de 12 ans. Déjà un peu en retard, le festival va encore en prendre. En effet, le chanteur se plait sur scène et fait durer le plaisir. Il prend même un bain de foule où il chante et tape des mains au sein du public. Il est 23h45 lorsque que Christophe Willem quitte la scène juste après la chanson « Double Je ».

C’est le groupe A petit Pas qui poursuit sur la petite scène. C’est également un groupe local et l’on aperçoit aux percussions Emilien Buffa. Le deuxième titre que le groupe interprète s’appelle Mes souliers rouges. C’est une ode aux droits de la femme qui sont souvent bafoués. Drôle et plus énergique par moment une chanson s’appelle « Je bois » qui est un hymne à un vin local : le Saint-Joseph. Après ce moment plus calme et poétique, il faut bien sûr clore le premier chapitre de ce Montivert Music Festival. C’est Manau qui a cette lourde tâche.

Manau fait sauter les festivaliers

Le duo débarque sur scène et met le feu avec « Panique Celtique ». En cette fin de soirée où il est déjà tard Martial et Cédric ne se ménagent pas. Une belle énergie que les spectateurs semblent aimer. Ils accompagnent le chanteur dans ses délires de « jump » ou danse. Leur succès « La tribu de Dana » est également l’occasion pour le public de donner de la voix. Anciens tubes et titres plus récents se côtoient une nouvelle fois pour ce groupe qui s’est fait connaitre il y a « 20 piges ». Il est désormais 1h15 et cette première soirée se termine.

Le temps n’aura pas aidé les organisateurs à ce que tout se passe bien. Mais comme pour toutes premières il faut des impondérables. Nous laissons le majestueux château qui s’est éclairé. Place à la nuit. L’ouverture des portes pour la deuxième journée est prévue à 15h00.

Dernière minute : En raison des intempéries, les organisateurs sont contraints d’annuler la 2ème journée du Montivert Music Festival. Les modalités de remboursement seront communiquées ultérieurement.