Emilien Buffa fait rayonner la chanson dans le Nord Ardèche, en solo, mais pas seulement. Moteur d’une dynamique locale pour promouvoir, produire et aider les artistes il nous explique comment il travaille, ses projets, ses inspirations. Allez ! C’est parti pour notre interview !

Ardèche Actu : Emilien, vous avez déjà 14 ans de carrière (votre premier album date de 2004). Pouvez vous nous dire comment en êtes vous venu à la chanson ?

Emilien Buffa : J’ai commencé la musique en apprenant la guitare à l’âge de 14 ans sans trop avoir de perspective… puis j’ai commencé le scoutisme où j’ai pu mettre en pratique ! Et quand on commence à jouer en groupe c’est super motivant alors j’ai foncé ! J’ai eu l’opportunité de faire des camps scouts de musique où nous faisions de la création et enregistrement de chansons. C’est là que la passion est née avec l’envie de m’exprimer (moi qui était très timide) en faisant des chansons.

AA : Vous avez également voulu en faire votre métier car après vos études et un premier boulot vous avez montez votre studio d’enregistrement professionnel. Une manière de vivre de sa passion autrement ?

Emilien Buffa : Après le bac, j’ai poursuivi avec un cursus technique de dessinateur industriel n’ayant pas le niveau pour intégrer une école des métiers du son. Après 3 ans dans un bureau d’étude, la passion de la musique à été plus forte et j’ai décidé de changer de voie/voix à 26 ans.

Je crée donc en 2008 l’entreprise Solu’Son où je propose des services de sonorisation, éclairage et studio d’enregistrement. Tout en développent mon entreprise j’ai continué mon projet de chansonnier !

AA : Vous avez vécu des moments assez exceptionnel comme la première Partie de Florent Pagny au stade Tropenas à Montélimar. Quel souvenir en gardez vous ?

Emilien Buffa : Ce fut un moment exceptionnel de jouer devant plus de 6000 personnes sur une scène immense en pleine canicule ! Le fait que ce soit la première partie de Florent Pagny est finalement assez anecdotique car l’échange avec lui fut sympathique mais assez bref.

AA : Vous êtes multi instrumentiste car on vous a vu à l’accordéon, à la guitare… Combien de cordes à votre arc avez-vous (rires) ?

Emilien Buffa : Je me considère avant tout guitariste, mais j’ai appris en autodidacte d’autres instruments pour servir mes projets comme la basse, le piano, la batterie, l’harmonica, les percussions…l’accordéon je m’y remettrai à mes vieux jours 😉

J’ai également développé des compétences de graphiste pour réaliser mes pochettes et la communication générale. Plus récemment je me suis mis à la vidéo pour réaliser mes clips et proposer ce service au studio !

AA : Cela vous aide-t-il dans la composition et la création des arrangements ?

Emilien Buffa : Effectivement c’est un atout majeur car cela permet d’avoir une vision globale de la chanson ou d’être force de proposition dans un contexte d’enregistrement. Cela permet de gagner bcp de temps de gestion et d’organisation de séances avec des musiciens.

Comme je ne suis pas non-plus expert dans chacun de ces instruments secondaires, je n’hésite pas à faire appel à des spécialistes pour les besoins d’une chanson.

AA : Mais sur scène vous ne pouvez pas tout faire, qui vous accompagne ?

Emilien Buffa : Comme beaucoup d’artiste j’ai plusieurs formules scéniques que j’adapte en fonction des budgets ou des types de concerts. Il va falloir certainement réadapter le format avec la reprise espérée des concerts !

AA : Comment procéder vous dans la création d’album. Y-a-il eu une évolution au fil de votre vie d’artiste ?

Emilien Buffa : Pour mes 4 premiers albums, j’ai procédé de manière assez classique. Quand j’avais suffisamment de chansons terminées je ressentais l’envie de faire un album et c’était parti pour 6 à 12 mois de travail ! Aujourd’hui, je fonctionne différemment. En mars 2020, lors du premier confinement je me suis reconnecté à la création (cela faisait quelques années que je n’avais pas fait de chansons…) J’ai commencé par faire une première chanson « Univers-Ciel » associé à un petit clip qui m’a donné l’envie de travailler sous forme de Single ! Je met 100% de mon énergie dans un seul titre à la fois et depuis, j’ai sorti 5 titres sous ce format là.

AA : On vous sait très impliqué dans le développement artistique en Nord-Ardèche . Pourquoi est-ce si important pour vous ?

Emilien Buffa : En tant qu’artiste local je m’identifie beaucoup à ces magasins de producteurs qui fleurissent (et c’est très bien) sur notre territoire. On a beau avoir de bonnes chansons (comme un bon fromage) si il n’y a personne pour nous faire jouer, pour acheter nos CD c’est très compliqué d’exister. Plutôt que d’attendre que ça vienne j’essaye d’être moteur, d’organiser, de fédérer comme le font ces producteurs en se réunissant dans ces structures coopératives.

AA : Quelles sont précisément ces différentes initiatives ?

Emilien Buffa : Avec Fred Charrier, Didier Ottin et Têtard Ville nous avions créé le MesChants, collectif pour mutualiser nos efforts et organiser pendant 4 années le MesChants Festival. Nous avons arrêté l’association fin 2019 par manque de temps.

Pendants 3 ans j’ai organisé les Coups de Cœurs de la chanson un concours de chant qui à été très apprécié par les candidats.

Également pendant 2 ans le groupe les Férus de Ferrat avec certains membre du collectif.

AA : Cela fait quelques années que l’on a pas vu sortir d’album. Aura-t-on droit bientôt à une nouvelle surprise ?

Emilien Buffa : Il est difficile de se projeter sur l’avenir des concerts à court ou moyen terme, mais j’envisage toutefois de sortir un EP (7-8 titres) quand j’aurais suffisamment de single ! Pour lheure j’essaye de développer à fond mon réseau notamment en invitant le public à s’abonner à ma chaîne YouTube !

Site officiel d’Emilien Buffa : https://www.emilienbuffa.fr
Page Facebook d’Emilien Buffa : https://www.facebook.com/EmilienBuffaOfficiel/
Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCCqh-2zIXlrD4A45pkeH2Xg