L’abbatiale de Cruas et sa tribune monastique

///L’abbatiale de Cruas et sa tribune monastique

L’abbatiale de Cruas, dans la vallée du Rhône, sur la D86, a été construite aux XIème et XIIème siècles, en pierre calcaire de Cruas, par les moines bénédictins, à côté des bâtiments de l’abbaye aujourd’hui disparus : cloître, dortoir, réfectoire…. Elle fût consacrée par le pape Urbain II en 1095. Son histoire est liée à celle de la chapelle fortifiée qui domine le village médiéval. Elle a été aussi construite par les moines qui s’y réfugiaient lorsque le ruisseau, le Crûle qui jouxtait l’abbatiale, était en crue et lorsque’il y avait des conflits.

La partie basse

Pourquoi une tribune monastique et une crypte oubliées pendant des siècles ?

Au XVIème siècle, en raison de plusieurs conflits, en particulier lors des guerres de religion, les moines se réfugièrent dans la chapelle fortifiée qui domine le village. Au cours de cette longue période, les bâtiments de l’abbaye furent entièrement pillés par les assaillants. D’autre part le Crûle fut en crue plusieurs fois et une grande couche d’alluvions se déposa dans la partie basse de l’abbatiale. Quand les moines redescendirent, ils comblèrent cette partie basse avec de la chaux vive, des pierres et de la terre. Ils firent alors une église de plain-pied. La tribune monastique ainsi que la crypte située à l’arrière, disparurent aux yeux des fidèles. Mais des questions restent sans réponses : où sont les bases des piliers ? pourquoi les voûtes ne sont-elles pas proportionnelles ?

Les fouilles aux XXème siècle

Ce n’est qu’au cours de la deuxième moitié du XXème siècle que des fouilles permirent de répondre à ces questions et de découvrir la partie basse de l’abbatiale. La tribune et la crypte sont en bon état de conservation grâce à un mur érigé par les moines avant leur départ. Le calcaire blanc des piliers est resté clair et les sculptures ne sont pas endommagées. Sur le bas-côté sud, le gisant, du XIVème siècle, est celui d’un seigneur de Baix, bienfaiteur de l’abbatiale : Adhémar VI de Poitiers-Valentinois.

Les vestiges antécédents à l'Abbatiale - Cruas - Ardeche-actu - 2016

Les vestiges antécédents à l’Abbatiale – Cruas – Ardeche-actu – 2016

Les fouilles effectuées ont également permis de retrouver des fondations de bâtiments ayant précédé l’abbatiale actuelle : une villa gallo-romaine, une église paléochrétienne du Vème siècle et une église du IXème siècle.

La partie basse de la tribune monastique

Tribune monastique - Abbatiale - Cruas - Ardeche-actu - 2016

Tribune monastique – Abbatiale – Cruas – Ardeche-actu – 2016

On remarque des fresques sur les piliers de la nef devant la tribune monastique, plus ou moins visibles selon leur degré de détérioration. La tribune monastique permettait aux moines de respecter les règles de leur communauté en étant séparés des fidèles et des pèlerins de passage, qui restaient au niveau inférieur. De plus, la partie haute était alors agrandie et donnait la possibilité à tous les moines de participer aux différents offices.

Chapiteau partie basse tribune - Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Chapiteau partie basse tribune – Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

Les colonnes ainsi que les chapiteaux ont été réalisés par des tailleurs de pierres locaux. Ils présentent différents motifs : animaux comme deux oiseaux buvant dans le même calice, végétaux, roue solaire…

La crypte, la partie la plus ancienne de l’abbatiale

La crypte est située en dessous du chœur, derrière la partie basse de la tribune monastique. C’est le lieu le plus ancien de l’abbatiale. Elle date du début du XIème siècle. Elle était protégée  par le même muret que la partie basse de la tribune monastique. Les chapiteaux sont également en bon état. Ils présentent des motifs de végétaux et d’animaux (coq, poule, âne, loup…).

Orant - Crypte Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Orant – Crypte Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

Un seul personnage : un orant priant les mains en l’air, poli par les mains des fidèles et des pèlerins venus se recueillir sur les reliques de saints. Dans le chevet, on peut voir une pietà retrouvée dans les alluvions au moment des fouilles. Elle n’est pas datée et porte deux anomalies : la main de Jésus est dessous et les larmes de la Vierge.

Lavabo piscine - Crypte Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Lavabo piscine – Crypte Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

Il y a aussi un lavabo-piscine du XIème siècle. Cet ancêtre du bénitier était une sorte de cuvette sur un pilier de presque un mètre, avec un orifice. Un prêtre ou un moine versait de l’eau bénite sur les mains des fidèles, le trou permettait à l’eau de retourner à la terre.

La partie haute

A l’origine cette partie de l’abbatiale était réservée aux moines. Elle a évolué au fil des années après être devenue une église de plain-pied, en particulier on a enlevé le style baroque pour retrouver le style roman. Mais on retrouve des éléments plus récents datant du XVème, XVIIIème et même XXème siècle comme les vitraux. C’est actuellement dans cette partie que sont célébrées les célébrations catholiques. Elle accueille également des spectacles et des concerts.

L’autel

Autel en marbre - Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Autel en marbre – Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

L’autel en marbre gris date du XIème siècle ; il a été retrouvé lors des fouilles de la partie basse. La table, légèrement creusée, est soutenue par de petites colonnes en matériau moderne transparent où sont incorporées les vestiges des colonnes d’origine.

La mosaïque au sol

Mosaïque - Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Mosaïque – Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

Située dans l’abside, derrière l’autel, on voit une magnifique mosaïque au sol, qui devait être plus grande à l’origine. Elle date du début du XIIème siècle, lorsque Urbain II, de retour de Clermont-Ferrand, s’arrêta lors de son passage à Cruas pour consacrer l’abbatiale. On remarque, de chaque côté, deux personnages de l’Ancien Testament : le prophète Elie et le patriarche Hénoch. Au milieu de cette mosaïque se trouvent l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance. On voit également les quatre monts et les quatre bras du fleuve Paradis.

Les chapiteaux

Chapiteau Partie haute - Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Chapiteau Partie haute – Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

Les chapiteaux de la partie haute sont du XIIème siècle. Ils présentent des animaux imaginaires et fantastiques : griffon, hippogriffe, monstre à deux têtes voulant dévorer un moine…

La chapelle seigneuriale

Chapelle seigneuriale - Abbatiale Cruas - Ardeche-actu - 2016

Chapelle seigneuriale – Abbatiale Cruas – Ardeche-actu – 2016

La chapelle seigneuriale, loge spéciale pour le Seigneur abbé lors des célébrations religieuses, est située au dessus de l’entrée. Elle fut détruite au cours des guerres de religion par les moines et reconstruite en 1987 à l’identique, en pierre de Cruas, car il restait des bases. Escalier, également détruit, fut lui aussi reconstruit.

L’abbatiale fut classée à l’inventaire des monuments historiques par Prosper Mérimée en 1847.

Pour plus d’infos sur les visites guidées organisées par l’office de tourisme : http://www.ot-cruas.fr/l_abbatiale.php

Site internet de la commune : http://www.cruas.com/
Site internet de l’office de tourisme : http://www.ot-cruas.fr/
Site internet de la communauté de communes Barrès & Coiron : http://www.barres-coiron.fr/

2017-12-19T01:08:17+00:00 21 novembre 2016|Découverte, Tourisme, patrimoine|0 commentaire