Deuxième jour pour le Ardèche Aluna Festival et cette fois tous les voyants sont au vert. Pour rassurer les fans, l’organisation du festival a posté une photo sur Instagram montrant  Vianney sur scène en train de répéter. Du côté de la météo, là aussi tout va bien car pas de pluie annoncée. Il fait chaud, très chaud.

Gagnant du Muzic Casting du Crédit Agricole, c’est The Padlocks qui ouvrent le bal sur la scène Météore. Ces trois étudiants jouent dans un style qui n’est pas sans rappeler celui des américains de Green Day. Ils ont clôturé leur set par leur dernière chanson, Eleonor. Ils profitent également de ce moment de mise en lumière pour annoncer la sortie de leur album prochainement. Du bon gros rock qui a trouvé son public dans les travées d’Aluna malgré l’horaire. Et pour rester dans le même esprit, le groupe suivant nous propose également du gros son. Adam Wood est un groupe qui nous vient de Clermont-Ferrand et là aussi le public est ravi de leur prestation sur la scène découverte. Le dernier groupe est beaucoup plus calme. Bon Air est un duo originaire des environs de Biarritz. Gaëtane Abrial et Guillaume Farré nous font voyager dans leur style pop – folk avec parfois des paroles mi-françaises, mi-anglaises.

Pendant ce temps, comme pour s’enlever une certaine pression, certains artistes se détendent. Ainsi, on a pu apercevoir dans les allées du festival, Jain et Vianney improvisaient une partie de pétanque. Cependant, nous n’avons pas le résultat de cette partie mais peut-être que ce petit moment convivial leur a permis de mieux se concentrer sur leur future prestation.

M. Pokora réalise un show monumental

Le changement d’ordre de passage sur scène pour raisons techniques nous promettait du grand spectacle. Et ce fut le cas. Arrivé par dessous une scène aménagée, M. Pokora sort pour chanter Magnolia Forever. Après avoir fait sauter le public, le chanteur prend le temps d’expliquer la raison d’être de ce show, véritable hommage à Claude François. Et quel spectacle ! Tout le monde est mis en valeur tour à tour que ce soit l’artiste lui même bien sûr, mais aussi les danseuses, sans oublier les musiciens.   Certaines danseuses ont même droit à un solo afin de permettre à M. Pokora de changer de tenue et revenir pour un nouveau tableau du show. L’artiste fera danser une dernière fois le public sur Alexandrie Alexandra avant de laisser sa place.

Vianney au top

Dans un tout autre style Vianney débarque sur la grande scène sans tambour ni trompette surprenant même les festivaliers.  Il commence par Véronica avant de prendre lui aussi la parole pour expliquer son spectacle. Non sans humour, il dit qu’il a regardé et aimé le spectacle de Mat Pokora mais que pour son passage, il n’y aura ni danseuses, ni musiciens, ni même changements de costume de scène. Tous les sons vont sortir de sa guitare avec sa pédale magique. Et ça n’empêche pas Vianney d’assurer le spectacle. Il fait chanter le public et semble très ému par le fait que le public est venu en si grand nombre pour venir le voir chanter. Une émotion qui transparaît jusqu’à la fin de sa prestation et ses derniers remerciements au public ardéchois.

Renaud en communion avec le public

Après le passage de Jean Boucher sur la «tour infernale» pour annoncer les chiffres du jour, Fabrice Soler chante à nouveau la chanson à la gloire d’Aluna. Ce sont 24 000 personnes qui peuvent reprendre en coeur le refrain de la chanson composée par Alain Turban.

C’est désormais au tour de Renaud d’investir la grande scène au sein de l’espace Jenifer. Il débarque sur scène avec son nouveau titre Toujours vivant. Après cette première chanson il prend la parole et blague sur sa voix «caverneuse, rocailleuse,….» mais «généreuse». Après «Docteur Renaud, Mister Renard» , il plaisante autour d’une de ses chansons. Mistral Gagnant est soit disant la chanson préférée des français de tous les temps. Je ne la chanterai pas ironise-t-il ou peut être plus tard…  Mais c’est bien sûr un florilège de tubes que nous propose l’artiste : En cloque, Marche à l’ombre… pour le bonheur du public qui n’hésite pas à l’accompagner sur les refrains. Conscient de ses années passées il s’amuse à dire qu’il aurait pu rajouter un peu de jaune dans l’eau… enfin «un petit jus de citron».  Il finira bien par chanter Mistral gagnant et la communion est totale avec le public d’Aluna jusqu’à son dernier titre «Dès que le vent soufflera».

Jain fait chavirer Aluna

La jeunesse était à l’honneur dans cette soirée et pour la clôturer la chanteuse Jain fait chavirer Aluna. Elle arrive d’abord seule sur scène, et dit qu’elle est ravie d’avoir pu assister aux concerts des artistes précédents. Ensuite, elle est rejoint par des musiciens. Débordante d’énergie, elle saute dans tous les sens et fait également sauter le public sur tous ses titres. La folie et le partage d’énergie atteignent bien sûr son paroxysme sur ses titres les plus connus :  Come, Makeba. Partie dans une bulle elle a même voyagé au dessus du public pendant quelques instants avant de revenir sur la scène. Elle twittera d’ailleurs une vidéo de la soirée remerciant les festivaliers pour leur énergie. Nous de notre côté nous la remercions d’avoir assurer un superbe spectacle.