///Patrice Jania et sa guitare

Patrice Jania et sa guitare

Ardeche Actu continue son parcours pour vous faire découvrir les artistes ardéchois.  C’est le tour de Patrice Jania accompagné de sa guitare.

Patrice Jania bonjour… Pour commencer, comment décririez vous votre musique ?

Je crois qu’elle mélange les différentes tendances qui ont pu se promener sous mes doigts, essentiellement picking (Dadi, Atkins), folk (Renbourn, Waring), mais aussi blues, jazz, rock, classique etc… J’aime bien un peu de tout. Je crois que tout cela est présent dans mon écriture.

Dans les dates de vos concerts que l’on retrouve sur votre site web on vous retrouve avec d’autres groupes ou artistes. Peut-on en savoir plus ?

Même si je joue aussi en solo, j’aime jouer avec d’autres musiciens, il y a plus d’échange et de partage. Peut-être même un peu moins de trac… Avec les Superpickers (nous sommes 4 guitaristes), on se retrouve pour des festivals essentiellement. On a chacun une activité musicale intense, et notre Quartet est une fête autour de la rencontre de nos styles : picking, jazz, classique et manouche, dans les grandes lignes.

Dominique Prevel est un chanteur humoriste, auteur compositeur (mais il chante aussi sur 4 de mes musiques sur son dernier CD en date). Il saute de l’humour au solennel en un rien de temps. De sketches en chansons, il a déjà séduit le public du printemps de Bourges à 2 reprises, été chroniqué dans Chorus magazine. Nous jouons souvent ensemble, dans des salles ou à domicile, directement chez les gens. C’est une formule connue pour le théâtre, moins pour la chanson, mais nous faisons de nombreux spectacles de ce type chaque année.

Post Scriptum est un duo où je joue avec un ancien élève, qui a tout le mérite du talent qui est le sien ! Avec Sébastien, nous avons un spectacle mis en scène autour de la musique country. Il s’agit en fait plus d’une couleur musicale, puisque nous avons composé tous les titres sauf 4, des grands classiques du genre qu’on nous demanderait de toutes façons, et qu’on adore jouer par dessus le marché ! Deux guitares chacun, un banjo, même un charango ! C’est un spectacle très drôle que nous donnons assez souvent en ce moment.

Vous organisez des stages (toujours sur votre site web) mais qu’y fait-ont exactement ? Comment y participer ?

Les cours et les stages sont pour moi une activité très importante. J’aime la guitare depuis toujours et je voudrais que ce soit contagieux ! J’ai très peu d’élèves, car les concerts et l’écriture me laissent peu de temps. J’essaye de penser mes prochains ouvrages à paraître aux Editions Lemoine davantage pour la pédagogie. Les stages me permettent de rencontrer des guitaristes de toute l’Europe, des USA aussi, de tous niveaux. On y étudie diverses formes de guitare instrumentale, du folk au picking, en passant par des techniques d’accompagnement. J’essaye de varier les sujets chaque été. L’été prochain, on parlera du blues acoustique. Le stage débute un mercredi soir et se finit le dimanche matin. On travaille en commun le matin, après un bon petit déj’, puis un peu de temps libre après le repas de midi pris ensemble. On reprend vers 16h30 jusqu’à 20h. On remange. Et Martine est bonne cuisinière… Ensuite on se détend autour de vidéos, ou de surprises qui le resteront jusqu’aux prochains stages. Les stagiaires dorment sous leur tente dans notre jardin, puisque tout se déroule à la maison. Des vacances à la campagne, genre camping à la ferme musicale. Les animaux ? Un Jack Russel et un petite minette écaille de tortue… Les dates seront marquées sur le site fin février. C’est bien de réserver vite, le nombre de participants pour chacun des trois stages est limité à 7.

Votre discographie est déjà bien remplie : un nouvel album en préparation peut-être ?

Le nouvel album en question est paru cet été. Modern Folk Guitar : des compositions dédiées à ceux qui m’inspirent. Les gens. Des rencontres, des émotions, des mariages ou des anniversaires ! C’est un album assez intérieur, avec deux chansons. J’ai voulu me faire plaisir. J’espère que le plaisir sera partagé. Le 1er CD du Duo Post Scriptum vient quant à lui tout juste de voir le jour. Et on peut écouter des extraits de tout cela sur les sites.

Sur votre site web on parle du « Centre de la guitare ». Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Une association 1901 qui est surtout mon producteur, mais organise aussi des rencontres entre amateurs et professionnels tous les mois. Des concerts gratuits, d’autres payants avec des personnalités du monde de la guitare. Nous recevrons cette année Cristobal Pazmino et Floriane Charles pour un concert de musique équatorienne en duo de guitare.

Pour finir le mot de la fin ?

J’ai la chance de vivre dans le cadre idéal pour créer, composer, répéter accueillir. Pas souvent pour jouer – mes concerts sont souvent ailleurs, mais parfois quand même en Ardèche. C’est la région idéale pour moi, depuis tout petit ! J’en suis parti, pour vite y revenir et construire ma vie de musicien. Je crois que bien au delà d’un hypothétique succès ou d’une vague reconnaissance, la qualité de la vie prime avant tout. Je suis heureux dans mon métier et dans ma vie, je souhaite ça à tous ceux qui voudraient rejoindre leur rêve.

Liens associés :
http://www.patricejania.com
http://www.duo-post-scriptum.com
http://www.dominique-prevel.com
http://perso.wanadoo.fr/bruno.mursic/ (pour les Superpickers)