///La caillette ardéchoise

La caillette ardéchoise

En Ardèche quand on commence à parler caillette les conversations s’animent car chacun a sa façon de faire en proportions, en ingrédients, pour saler, pour poivrer… bref il faut donc se faire sa propre opinion en les réalisant soi-même. Les ingrédients de base sont les mêmes pour tous : viande de porc et légumes.

Ingrédients

En ce qui concerne la viande de porc, on choisit un morceau plus ou moins gras selon son goût, et on peut rajouter des abats si on le désire ; pour les légumes en général, on prend des légumes verts (vert de blettes le plus souvent mais aussi salades et épinards) ou du chou comme sur le plateau ou des pommes de terre un peu plus au sud de notre département ; sel ; poivre et crépine de porc pour les entourer (que vous devez normalement trouver au rayon charcuterie).

Dans les proportions là aussi il y a débat : certains mettent un tiers de viande et deux tiers de légumes (comme les anciens vous dira-t-on) et d’autres plus de viande que de légumes, toujours à chacun son goût !

Recettes et façon de faire

La façon de procédé est à peu près la même pour tous. Si on choisit les légumes verts ou le chou, une fois cuits bien les égoutter et les presser afin d’en faire sortir le maximum d’eau. Les hacher ainsi que la viande et bien mélanger le tout ensemble avec sel et poivre. On façonne alors des boules de la grosseur d’une petite boule de pétanque. On les entoure avec la crépine et on les range bien serrées dans un plat allant au four. On les enfourne à four chaud, comme le faisaient les anciens dans leur poêle à bois, et on arrête la cuisson quand elles sont bien dorées.

Les caillettes se mangent froides ou chaudes : froides comme une charcuterie ou chaudes avec des pommes de terre sautées ou une bonne purée.