///Christine Ruffin, Chansons de vie…

Christine Ruffin, Chansons de vie…

Après de nombreux mois sans aucune interview voilà ardechoo… euh pardon ardeche-actu est de retour avec une artiste qui s’est armée de patience pour enfin apparaître sur le site. Nous lui présentons encore toutes nos excuses… mais assez de blabla et découvrons Christine Ruffin.

Ardeche Actu : Comment décririez vous votre musique ?

Pour moi chanter, c’est avant tout apporter des mots, des émotions dans les oreilles des gens, véhiculés sur des musiques si possible adaptées au message. J’ai une préférence pour les instruments acoustiques et les musiques du monde, et je tente de faire coller les textes que j’écris à des ambiances qui leur correspondent : dansants ou langoureux, tziganes ou irlandais, sobre au piano-voix ou dansant avec un violon et une clarinette !

Ardeche Actu : Sur votre site web on retrouve des chansons de vos CDs. Peut on en savoir plus sur eux ?

Au cours de ces dix dernières années, j’ai enregistré trois albums de mes chansons : « Le chant d’une femme » en 1999, « Mémoires » en 2001 et enfin « Fille du vent » en 2005. Le premier album était très artisanal, enregistré avec des copains, avec des chansons sorties un peu « brut de décoffrage », portant des émotions et des expériences que je voulais partager. C’était un « premier » avec ce que cela comporte d’erreurs de jugement mais aussi d’enthousiasme naïf. Pour le deuxième, j’ai eu plus de moyens financiers, un vrai studio professionnel, des musiciens plus confirmés, mais je crois qu’encore je n’avais pas trouvé une unité, les chansons ne sont pas liées les unes aux autres par quelque chose qui leur soit commun, je les aime séparément mais je trouve cet album pas assez abouti. Quatre années plus tard, après cette fois une longue réflexion sur le cheminement et la finalité de ce nouvel album, j’ai enfin concrétisé avec « Fille du vent » qui représente enfin pour moi une création qui me ressemble et qui peut me porter vers les autres.

Ardeche Actu : Vous êtes intermittente du spectacle, cela veut dire que vous vous produisez en récital. Chantez vous exclusivement vos propres chansons ?

Non, il est réellement très, trop difficile de nos jours dans le paysage culturel actuel de vivre en chantant ses propres créations si l’on n’a pas Virgin ou Universal derrière nous ! Mais j’estime faire un double chemin dont l’un complète l’autre. J’ai un parcours d’auteur-compositeur qui va à la rencontre des gens en présentant un répertoire de création, je suis en lien avec des réseaux de promotion de la chanson française, j’ai fait des premières parties (Gérard PRATS, Christian PACCOUD..), j’ai été en finale de concours chanson, je participe à des festivals… Beaucoup de choses se vivent par ce biais là. Et puis je suis en scène plusieurs fois par mois avec de l’interprétation du répertoire français, de Barbara à Brassens, de Lynda Lemay à Joe Dassin, et beaucoup d’autres avec des publics variés en cabaret, animations de repas, de soirées.. J’aime cette rencontre et ce partage avec des gens qui aiment la chanson .

http://www.myspace.com/christineruffin